Sélectionner une page
Image générique agenda

Lieu

Carré d'Art - Musée d'art contemporain
Place de la Maison Carrée, 30000 Nîmes
Catégorie

Plus d'Infos

Lire la suite

Prochain Événement

QR Code

Date

27 Jan 2019 - 28 Jan 2019

Heure

Toute la journée

Tarif

Entrée libre

Jean-François KAHN, Jean-Paul DESPRAT, Max SCHIAVON, François BELLEC, Cecilia DUTTER, Myriam ANISSIMOV au Festival de la Biographie de Nîmes

Retrouvez nos auteurs Jean-François Kahn, Jean-Paul Desprat, Max Schiavon, François Bellec, Cecilia Dutter, Myriam Anissimov au Festival de la Biographie de Nîmes les 27 et 28 janvier.

M_la_Maudite_KAHN

« L’écrivain Georges Perec a osé cette “disparition” : retirer une lettre de ce tout qu’est l’alphabet.
Je propose ici l’expérience inverse : affronter un tout à partir d’une seule lettre.
La lettre M. “M la maudite” qui m’a permis d’ouvrir toutes les portes et de tout oser. Trop ?
Cet ouvrage est à la fois le concentré des expériences d’une vie et le reflet de ce kaléidoscope qu’est la vie.
Concentré des expériences d’une vie car, ce que j’y ai investi, c’est tout ce que j’ai eu l’occasion d’expérimenter, de connaître, de découvrir. Tout ce à quoi j’ai été confronté et amené à réfléchir, tout ce qui a été l’objet, de ma part, de quêtes et d’enquêtes, motifs parfois de combats ou d’adhésions, tout ce dont j’ai été témoin et éventuellement acteur, mes pérégrinations à travers les crises et les guerres de notre monde, mes engagements et mes batailles.
Reflet de ce kaléidoscope qu’est la vie, car celle-ci n’est pas univoque. Elle intègre le complexe, le sérieux, le savant, le descriptif et le synthétique, le polémique et l’empathique, mais aussi le léger, le déconnant, le vachard et je l’admets… des bêtises. Autrement dit, le grave et le drolatique, le pointu, l’arrondi et le dérisoire. Calembours et calembredaines compris.
Mélange des genres poussé ici à son paroxysme. La vie comme on l’M ! »

Henri_IV

Cette nouvelle biographie du plus populaire des rois de France, qui met à profit les avancées les plus récentes de la recherche, fait une large part à la marche au pouvoir (une bonne trentaine d’années…) et s’attache à connaître l’homme avec certes des faiblesses (les femmes, le jeu…) mais aussi et surtout avec des dons et des atouts éclatants (charisme personnel, culture humaniste, habileté voire ruse politique). Les réussites de son règne sont toutes issues de ces incroyables coups d’audace qu’ont été coup sur coup, en deux mois, en 1598, aboutissement de vingt ans d’effort, l’édit de Nantes et la paix des armes au‑dedans et au-dehors.
Henri IV, né en 1553, était encore enfant lorsque les premiers protestants furent assassinés et c’est dans la force de l’âge, quarante ans plus tard, qu’il allait rétablir la concorde, permettre au royaume de revivre. Sa vie entière aura donc été dédiée à dénouer l’écheveau des haines politico-religieuses, un destin dont il sera l’acteur et le martyr en 1610.
« Seul de nos monarques dont le peuple ait gardé la mémoire » (Michelet), guerrier intrépide, doué d’un sens politique rare, orateur d’exception, aussi à l’aise dans la cabane d’un bûcheron que devant une assemblée houleuse, il est ce que nous appellerions de nos jours un « as en communication ». Ce sont ces aptitudes qui lui permettront, après la pacification, d’engager la monarchie vers l’absolutisme, autrement dit vers la toute-puissance royale et du coup vers le rayonnement français sur l’Europe.
La clef du succès providentiel d’Henri IV réside enfin dans sa propension, fort rare en son temps, à la miséricorde et au refus de la vengeance. Il est l’homme qui pardonne. Profondément croyant mais animé depuis l’enfance de l’idée qu’on peut se sauver dans une religion comme dans l’autre, il pulvérise le mobile même du conflit et panse les plaies.

Weygand

Que n’a-t-on écrit sur Maxime Weygand (1867-1965) ? Ayant joué un rôle majeur lors des deux guerres mondiales, c’est l’un des plus célèbres généraux français. Partisan de l’armistice en 1940 et refusant de se rallier à de Gaulle, il est accusé de haute trahison en 1945. Max Schiavon dresse aujourd’hui le vivant portrait de cette figure militaire et politique aussi admirée que controversée.
Né à Bruxelles de parents inconnus, les origines de Weygand sont nimbées de mystères : il aurait été en réalité l’enfant naturel du roi des Belges, Léopold II, ou de l’empereur du Mexique Maximilien, voire de Charlotte, son épouse.
Brillant officier de cavalerie, il devient le bras droit de Foch durant la Première Guerre mondiale, puis arrête l’Armée rouge qui envahit la Pologne en 1920. Chef de l’armée de 1931 à 1935, il accélère la motorisation et crée la première division blindée au monde.
En mai 1940, aux heures les plus sombres, Paul Reynaud le nomme commandant en chef de l’armée en remplacement de Gamelin limogé. Ne parvenant pas à redresser la situation, il prône l’armistice. Ministre de la Défense nationale, puis Délégué général du gouvernement en Afrique, il prépare secrètement la reprise du combat. Arrêté par la Gestapo en novembre 1942 et déporté, il est placé en détention à la Libération mais bénéficie d’un non-lieu en 1948. Membre de l’Académie française, Weygand meurt presque centenaire. Une foule immense vient lui rendre hommage lors de ses obsèques.
Grâce à de nouvelles archives, Max Schiavon nous livre aujourd’hui la biographie la plus aboutie d’un des mythes de l’histoire militaire de la France au XXe siècle.

Laperouse_BELLEC

La disparition de l’expédition menée par Jean-François de Galaup, comte de Lapérouse, reste l’un des derniers mystères de la grande aventure de la mer. Commanditée par Louis XVI, sa mission devait achever l’oeuvre exploratrice de Cook.
Après s’être aguerri aux combats lors de la guerre d’Indépendance des États-Unis, ce navigateur de talent embarque pour les mers lointaines.
Du Chili à l’île de Pâques, en passant par l’Alaska, le Kamtchatka ou les îles Samoa, l’expédition Lapérouse était la promesse d’une mission pionnière et civilisatrice. Elle connut une fin tragique. François Bellec conte avec passion le destin hors norme de cet homme de coeur que rien ne prédestinait à prendre la mer.

Etty Hillesum fascine par sa soif de liberté et d’absolu, son intelligence des êtres et des événements. Cette jeune hollandaise juive au tempérament de feu meurt à Auschwitz à l’âge de 29 ans, laissant derrière elle une correspondance et un journal incandescents qui témoignent d’une fulgurante évolution intérieure au milieu de l’horreur des camps. Ce livre original et accessible emmène le lecteur avec empathie et finesse sur le chemin en trois étapes emprunté par Etty – se rencontrer soi-même, tourner son regard vers l’autre, ouvrir son coeur à l’absolu – afin de l’aider à grandir en vérité et liberté. Convoquant autour d’Etty Hillesum de grandes voix de la littérature et de la psychologie (Rilke, Jung), en résonance avec les plus belles traditions philosophiques et spirituelles, Cécilia Dutter met à la portée de tous le trésor des écrits d’Etty pour répondre à une interrogation fondamentale : comment vivre une existence plus libre et plus belle ?

À propos de Jean-François KAHN
Jean-François Kahn

Né en 1938, Jean-François Kahn a été professeur, puis journaliste (Le Monde, L’Express, Europe 1), avant de diriger L’Évènement du jeudi, puis de fonder le journal Marianne. Essayiste de talent, il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages politiques, historiques, philosophiques.

À propos de Jean-Paul DESPRAT

Historien, Jean-Paul Desprat a publié sur les XVIIe et XVIIIe siècles de nombreuses biographies reconnues par le public et la critique dont : Le cardinal de Bernis (2000), Madame de Maintenon (2003), Mirabeau (2008). Romancier, il vient de traduire un texte inédit de Dumas sur la période 1789-1799, Les Deux Révolutions (2012).

À propos de Myriam ANISSIMOV

Née en 1943, Myriam Anissimov a collaboré au Monde de la musique pendant plus de dix ans. Elle est l’auteur de plusieurs romans et des biographies de référence de Primo Levi (1996), Romain Gary (2004) et Vassili Grossman (2012). Elle a découvert, fait publier et préfacé le manuscrit inédit de Suite française d’Irène Némirovsky.

À propos de Max SCHIAVON

Max Schiavon, docteur en histoire, a dirigé la recherche du Service historique de la Défense. Il a notamment publié L'Autriche-Hongrie durant la Première Guerre mondiale (2011) et Le Général Vauthier, un officier visionnaire, un destin bouleversant (2013).

À propos de François BELLEC

François Bellec est membre et ancien président de l’Académie de marine et vice-président de la Société de Géographie. Il a publié une vingtaine d’ouvrages sur l’histoire des relations entre les hommes et la mer, et notamment sur l’expédition Lapérouse. Il a participé en 2005 et 2008 aux missions archéologiques à Vanikoro.

À propos de Cécilia DUTTER

Cécilia Dutter, romancière et essayiste, a publié la biographie de référence Etty Hillesum, une voix dans la nuit (2010). Elle est présidente de l'Association des Amis d'Etty Hillesum.

Éditions Tallandier

48,rue du Faubourg-Montmartre
75009 Paris
Tél. : 01 40 46 43 88
contact@tallandier.com

Suivez-nous partout !
Inscrivez-vous à notre newsletter