Sélectionner une page
Partager

Johann Friedrich REICHARDT

Pendant son séjour à Paris (1802-1803), le musicien allemand Johann Friedrich Reichardt rédigea quarante-trois lettres confidentielles — témoignage de son intérêt pour la vie de la capitale française. Proche des idéaux de la Révolution, il eut accès aux meilleurs salons, aux premières loges des théâtres, aux manifestations officielles. Un hiver à Paris sous le Consulat, 1802-1803 (Tallandier), au ton parfois critique et insolent, constitue une promenade artistique, sociale et politique dans le Paris du début du xixe siècle.

Éditions Tallandier

48,rue du Faubourg-Montmartre
75009 Paris
Tél. : 01 40 46 43 88
contact@tallandier.com

Suivez-nous partout !
Inscrivez-vous à notre newsletter